20 Mar

Upgrader son Serveur Debian Wheezy

Ce post présente la mise à jour d’une Debian Wheezy vers Jessie. Il s’appuie sur la documentation officielle de Debian et en est une version raccourcie. Mais ce n’est pas pour autant une raison de ne pas aller la lire.

Faites avant tout un backup des données du serveur et prévoyez 2 ou 3 heures en partant du principe que vous allez devoir tout réinstaller. Normalement, tout devrait bien se passer, mais on n’est jamais trop prudent…

Ain’t broken, don’t fix it !

Wheezy est une version stable dont la fin de support n’est pas encore annoncée. Même s’il est tentant d’avoir son serveur sous la toute dernière version, il est important de se rappeler qu’un Wheezy opérationnel est toujours plus performant qu’un Jessie vautré ! 🙄

C’est aussi pour cette raison que j’ai attendu près d’un an avant de réaliser la mise à jour, mieux vaut laisser les autres essuyer les plâtres. Exemple typique, certains ont découvert après l’upgrade que le root-login avec mot de passe avait été désactivé automatiquement !
upgrade_ssh_jessie_2
Oups…

Un Serveur Propre avant l’Upgrade

C’est bien la moindre des choses !? Assurez-vous qu’il n’y a aucun problème, qu’il n’existe pas des paquets à moitié installés, ou autres problèmes de dépendances.

Préparer les Sources d’APT

L’ancien fichier de sources devrait ressembler à ça :

Là il s’agit simplement de remplacer wheezy par jessie.

Ensuite, passez en commentaire toutes les autres sources Apt, normalement dans /etc/apt/sources.list.d/. Ici un exemple avec dotdeb.

C’est important car la mise à niveau n’a pas été testée avec les sources non-debian. Bien sûr vous pourrez les réactiver après l’upgrade.

Vérifier l’Espace Disque

D’expérience, c’est déjà assez pénible de rattraper une simple mise à jour plantée à cause d’une saturation de la partition. Si en plus le système est au milieu d’un upgrade, la catastrophe est assurée…

Maintenant, comparez avec un rapide df -h. Prévoyez au moins le double pour être tranquille.

C’est Parti !

Si vous avez le moindre doute, il est encore temps de tout arrêter !
Debian recommande de procéder en deux étapes afin de limiter les risques de conflits.

Une fois le apt-get dist-upgrade terminé, la mise à niveau « formelle » est finie, ce qui doit normalement se vérifier ainsi :

Normalement, surtout si vous n’avez pas trop customisé le système, tout devrait marcher du premier coup. Ceci dit…

Éventuels Problèmes en Cours de Route

Ce n’est pas en soit un message d’erreur, mais vous pouvez être sûr d’en voir plein pendant la mise à niveau.

Examinez systématiquement les différences (option D), mais dans le doute, utilisez la nouvelle version quitte à y réinjecter plus tard vos paramètres customisés. De toute façons, apt conserve toujours l’ancienne copie en y rajoutant l’extension « .dpkg-old ».

Ensuite, un des nouveaux packages php5-json rentrait en conflit avec un ancien package php5-dev fourni par dotdeb… Bilan php5-json n’était pas installé et interrompait la mise à niveau.

J’ai réglé le problème en dégageant l’ancien php5-dev, en forçant la résolution des dépendances (apt-get -f) et en relançant la mise à niveau.

Vous allez probablement rencontrer d’autres erreurs différentes, mais au moins, j’espère que cela donnera quelques idées pour essayer de les résoudre.

Nettoyage Post-installation

Une fois tous les problèmes d’installation réglés, il ne reste plus qu’à nettoyer le système.
La première commande va dégager les dépendances qui ne servent plus.

La deuxième commande va purger les paquets qui ont été supprimés. Notamment, les anciens scripts init.d sont connus pour causer des problèmes.

Reconfigurer ses sources.list

Pour revenir sur l’exemple des sources de Dotdeb désactivées avant la mise à niveau :

Suivi bien sûr d’un apt-get update && apt-get upgrade.

Ultime Stress

Maintenant il ne reste plus qu’à rebooter et prier pour que son serveur remonte bien. 🙂 Mais si tout s’est bien passé, vous êtes maintenant l’heureux propriétaire d’un serveur Debian Jessie.

Normalement, toute la procédure décrite ici est assez fiable. Mais encore une fois, je ne peux que recommander de lire attentivement la documentation officielle de Debian avant de se lancer dedans. Vous êtes prévenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *